Apprendre à se connaître soi-même : le premier pas vers le changement positif:

J’avais envie d’écrire sur mon expérience sur ce thème depuis un petit moment déjà, ce qui pour moi a été une découverte sur mon introversion.

En effet, le jour où j’ai fait le test « MBTI » qui détermine nos préférences premières, beaucoup de points se sont éclaircis pour moi. J’ai pu mieux comprendre ce que j’appelais ma lenteur ou réaction tardive, mon besoin vital de me retrouver avec moi-même régulièrement, mes difficultés parfois à me joindre spontanément à des groupes.  J’ai pu mettre ce mot « introvertie » sur certains de mes traits de caractère.

Forte de ce nouveau savoir et accompagnée par ma coach, j’ai pu mieux comprendre certains de mes fonctionnements que je rencontrais notamment avec une équipe composée principalement d’extravertis. Lors des réunions d’équipe,  tout allait tellement vite que j’avais l’impression de ne jamais pouvoir m’exprimer et je me sentais souvent un peu “dépassée”. Pareil lors de discussions avec mon chef : parfois, la ou les réponses pertinentes me venaient une fois que j’étais de retour à mon bureau ! Pas très pratique ! Quand j’ai pu parler de mon introversion à mon chef, nous avons convenu de moyens de communiquer autrement : qu’il me laisserait plus de temps de réponse, que je pouvais venir le voir ou lui envoyer un e-mail sans problèmes si une idée importante me venait par la suite etc. Et d’avoir pu poser cela a bien aidé notre relation mais surtout m’a fait me sentir plus à l’aise avec cette caractéristique et moins me juger comme lente, voire stupide !

Alors comment réussir dans son métier ou son entreprise sans devoir se suradapter ? De quoi avons-nous besoin en tant qu’introverti pour fonctionner au mieux ?

J’aimerais à nouveau faire le parallèle avec mon expérience sur un point très important pour moi : j’adore les gens et j’adore aussi être seule. Au fil des années et de la grande sagesse acquise avec l’âge :), j’ai pu constater à quel point je devais trouver cet équilibre vital pour moi entre la solitude et la compagnie des gens. J’ai constaté déjà très jeune que si j’étais trop seule, j’étais très déprimée mais que si je voyais trop de monde , je devenais fatiguée et irritable et j’avais envie de me retrouver alors que je suis sociable et adore passer du temps avec les gens que j’aime.
Dans mes métiers actuels que j’aime et qui me passionnent, je peux gérer mon emploi du temps afin qu’il me corresponde au mieux. J’ai du plaisir à rencontrer des gens dans mes ateliers, mes cours de danse et en séance individuelle de coachings mais à côté j’aime aussi ce temps de créativité, d’écriture ou d’administratif seule avec moi-même. Et c’est clairement un des facteurs qui contribuent aujourd’hui à mon épanouissement.

Alors et vous ? Avez-vous un métier /une fonction où vous pouvez trouver cet équilibre ?
Si vous rencontrez des difficultés, vous pouvez par exemple:

  • en parler avec les personnes avec qui la communication est compliquée, et faire le point avec elles régulièrement
  • Vous aménager du temps de réflexion pour soi : par exemple s’exiler dans une salle de réunion
  • Ne pas hésiter une fois les idées plus claires à recontacter les personnes après la rencontre initiale
  • et surtout vous rappeler que l’introversion n’est pas une tare et d’arrêter de vous juger : voyez tous les aspects positifs !

J’aimerais conclure en rappelant que mieux se connaître,  peu importe ce que l’on découvre, plus avoir conscience de nos fonctionnements est le premier pas vers le changement positif !
Vos commentaires sur ce thème me seraient très utiles. Je vous invite à laisser un commentaire ci-dessous