POUR CEUX QUI PREFERENT LIRE

Aujourd’hui j’aimerais vous parler des prédictions auto-réalisantes, tout particulièrement dans le domaine des relations humaines

Il s’agit d’une hypothèse ou prédiction, qui justement parce qu’elle a été faite, cause la réalisation de l’événement attendu ou prédit, et donc finalement confirme sa propre justesse.

Pour illustrer, imaginez que vous partez du principe que les gens ne vous aiment pas.. vous allez avoir l’attitude d’une personne plutôt fermée, voire hostile et forcément cela ne donnera pas envie aux gens de venir vers vous.

Même si ce n’est pas vraiment lié aux relations humaines, j’aimerais vous donner cet autre exemple : dans un livre qui aborde ce sujet à un moment donné, l’auteur donne l’exemple de quelqu’un, allergique aux fleurs, qui arrive dans une maison remplie de fleurs. Son allergie se déclenche immédiatement, il en parle avec son hôte, qui lui montre que ce sont des fleurs artificielles. Tout de suite après, l’allergie s’en va.. Impressionnant n’est ce pas ?

Mais comme on parle souvent le mieux de nos propres situations, je vais vous donner un exemple à moi

Je suis souvent mal à l’aise dans les grands groupes, surtout si je suis entourée de personnes que je connais peu ou pas.. le pire c’est quand je suis fatiguée ou pas trop de bonne humeur.. et oui ça m’arrive.. Du coup j’ai tendance à me répéter que je vais être mal à l’aise et en retrait et à ce moment là c’est ce qui se passe effectivement. Je me mets volontairement en retrait et forcément les gens n’ont pas trop envie d’aller vers moi. Et du coup je me sens juste mal…

J’ai vécu une expérience différente vendredi passé : j’étais à une soirée biodanza et après on avait un buffet canadien : je ne connaissais personne à part la prof mais j’y suis allée sans appréhension, j’étais à l’aise avec cela et je ne me suis pas posée de questions ni trituré le cerveau en me disant que ça allait être compliqué.

Alors bien sûr je reste une introvertie, une personne timide, mais je me suis sentie bien toute la soirée, même à des moments où j’étais plus en retrait : je le voyais comme un choix et non comme quelque chose d’imposé et du coup je profitais de ces moment plus au calme. Et entre les moments de calme, j’ai rencontré des personnes super intéressantes avec qui j’ai eu de beaux échanges..

Cela montre vraiment à quel point l’état d’esprit ou la croyance de départ ont un effet sur ce qui va ensuite se passer.

Qu’en pensez-vous ? L’avez-vous déjà vécu ? Tous vos commentaires sont les bienvenus.