Le mot « crise » en Chinois est représenté par deux idéogrammes qui signifient danger et opportunité. Il y a toujours dans une crise la possibilité de changer, de s’ouvrir à autre chose, d’en comprendre les causes et d’essayer d’en tirer les conséquences. Elle peut être une prise de conscience qui nous permet de vivre autrement, tant au niveau individuel que collectif. – Frédéric Lenoir

J’adore ce texte qui parle si bien de ce mot «  crise » et qui peut être en effet une magnifique source d’enseignement, si on sait la regarder ainsi. La crise que nous vivons cette année nous enseigne beaucoup de choses, que ce soit au niveau individuel et collectif. Je suis convaincue que nous ne pourrons plus fonctionner de la même façon après. A cela s’ajoute d’autres crises, comme les scandales en lien avec le sexisme et le harcèlement en entreprise, thème qui me touche beaucoup.

Et si déjà nous commencions par soi, comment avons-nous vécu cette crise, qu’avons-nous appris sur nous-mêmes, sur nos ressources, et que nous souhaitons mettre en place pour l’après ?

J’ai fait ce travail pour moi-même et vous le livre ci-dessous, en espérant que cela vous donnera envie de faire de même.

Comment j’ai vécu cette crise et qu’est-ce que j’en retiens pour moi ?

Je réalise notamment les choses suivantes :

  • Certaines de mes croyances sur tout ce que je devais faire pour mon entreprise au niveau communication ont été mises à mal : « ben mince alors, je ne suis quasi plus présente sur les réseaux sociaux et ça marche quand même, même mieux ! » je ne sais pas encore trop quoi faire de cette expérience, mais ça viendra !
  • Bien que je sois introvertie, je suis comme nous tous un animal social et j’ai besoin de contacts, aussi de contacts physiques. Cela me manque énormément de faire des câlins à mes proches, aux gens à qui je tiens. J’espère pouvoir y remédier dans les mois qui viennent, et surtout y mettre tout mon amour
  • Mon activité de prof de danse de salon fait partie intégrante de mon équilibre. J’ai passé plusieurs mois cette année sans pouvoir donner ces cours et j’ai vraiment senti le déséquilibre. Je vois mes différentes activités comme des piliers, et cette année m’a encore montré à quel point tous ces piliers sont importants pour moi. J’ai su malgré cela me construire une nouvelle façon de travailler, temporaire, mais je me réjouis tellement du moment où je pourrai retrouver mes élèves. Je sais aujourd’hui que pour le moment en tout cas, il n’est pas question pour moi de me passer de cette activité.
  • J’ai cette année encore plus que d’habitude passé du temps dans la nature, particulièrement à la montagne. C’est incroyable tous les bienfaits que j’en ai retirés et cette belle nature m’a clairement apporté une aide incroyable pour traverser cette période
  • Un petit dernier pour la route, peut-être moins lié à cette crise, mais en tout cas en lien avec tous les challenges rencontrés. J’ai travaillé cette année avec des cadres de grosses entreprises, dont certaines me paraissent impressionnantes. Lors d’une séance avec ma superviseure, nous parlions de cela et l’idée qui m’est venue c’est de me connecter à mon énergie d’amour et de bienveillance. En regardant toutes ces personnes à responsabilité sur l’écran, au lieu de me laisser impressionner au début de l’atelier, j’ai simplement convoqué cette énergie, regardé tous ces êtres humains avec amour et bienveillance, et cela a super bien fonctionné ! J’appréhende dorénavant toutes les « premières fois » dans une nouvelle entreprise avec beaucoup plus de sérénité !

Quelles ressources intérieures m’ont accompagné durant cette année ?

Cette année a confirmé ma capacité à voir les choses de façon positive, à rebondir, à m’adapter.

Mais elle m’a aussi permis de consolider ma bienveillance envers moi-même : en effet, j’ai pris le temps d’accueillir mes émotions, j’ai accepté de passer parfois une journée à être mal sans trop me culpabiliser. Le contexte extérieur m’a aidé à me donner ce droit, à être OK de ne pas toujours être dans mon « génie positif ».

J’ai eu besoin encore plus de ma créativité :

  • à travers de nouveaux mandats qui m’ont fait sortir de ma zone de confort
  • à travers l’adaptation de formations et ateliers que je donne pour qu’ils soient le mieux adaptés possible à la vidéo-conférence
  • à travers la création et le maintien des liens avec les autres, d’une autre façon

Ce que je souhaite pour 2021 :

  • Continuer à consommer plus local et écologique
  • Voyager moins et/ou de façon différente
  • Conserver toutes mes activités professionnelles qui sont autant de piliers pour moi
  • Donner beaucoup d’amour et de bienveillance, à mes proches et à mes clients
  • Dès que ce sera possible, j’ai toute une liste de personnes que j’aimerais revoir « en vrai »
  • Déménager : Tout ce temps dans la nature m’a donné envie de me rapprocher d’elle de façon plus permanente. Je ne sais pas encore sous quelle forme, j’ai eu le message récemment qu’il fallait que je sorte des sentiers battus.. affaire à suivre
  • Et sûrement d’autres choses à venir..

Je vous souhaite de tout cœur de pouvoir regarder en arrière sur 2020 et découvrir avec amour et bienveillance toute la richesse que vous en retirez, malgré les épreuves. Et je finirai avec cette citation de Bouddha : « Il n’existe rien de constant, si ce n’est le changement. »

Belle fin d’année à vous, Delphine