Retrouver de la sérénité avec ses émotions est très important pour vivre une vie en accord avec soi-même.

Voici donc aujourd’hui quelques lignes sur une autre dimension de la personne en coaching holistique, la dimension émotionnelle. Les émotions font partie intégrante de notre vie quotidienne mais souvent nous ne savons qu’en faire. Soit nous nous laissons submerger par elles, soit nous tentons de les refouler complètement. J’ai bien l’impression que dans notre société actuelle, le refoulement est assez habituel, qu’en pensez-vous ?

Mais alors quel est le juste rapport à entretenir avec nos émotions ? Comment faire quand elles arrivent, souvent sans crier gare ? Il est important de pouvoir accueillir nos émotions dans toute leur beauté, pour la vie qu’elles amènent en nous car oui, selon moi, les émotions nous rendent vivants.

Dans ma formation de coaching, nous avons passé toute une journée avec une thérapeute spécialiste de l’émotion. J’aime particulièrement ce chemin des émotions dont elle nous a parlé

– La contacter, sentir l’émotion quand elle est là

– La reconnaître et surtout ne pas la juger, ne pas NOUS juger de ressentir cette émotion

– L’accepter – lui donner une place : accepter qu’elle fait partie de nous à cet instant

– Choisir qu’en faire selon le contexte : l’exprimer, soit pour soi (pleurer, l’écrire, la danser, ..) soit à l’autre. Si par exemple, nous ressentons de la colère envers un policier qui nous donne une amende, nous n’allons pas forcément choisir de l’exprimer sur le moment !

Dans un accompagnement où l’émotion est présente, je fais parcourir tout ce chemin au client et lui permets de prendre le temps de vivre tout cela. Ce qu’il faut savoir aussi c’est que derrière chaque émotion, se cache un besoin. Posez vous la question : quel besoin n’est pas rempli au moment où l’émotion survient ?

Il n’y a pas de solution miracle concernant les émotions mais pour moi vraiment la clé c’est de ne pas les ignorer. Elles sont en général présentes pour une bonne raison, elles ont une source et peuvent nous donner beaucoup d’informations sur nos valeurs, nos besoins, notre vécu..

J’en ai parlé récemment dans plusieurs de mes vidéos : l’accueil est primordial : si l’émotion ne peut pas être traitée sur le champ à cause du contexte, il s’agit de faire le travail d’accueil et lui donner la place dont elle a besoin par la suite. Le risque sinon est de la voir revenir encore plus forte. J’aimerais répéter aussi que même les émotions qu’on porte en nous et dont nous n’avons plus besoin ne sont pas à rejeter : elles sont à d’abord accueillir, puis transformer (voir ma dernière vidéo sur les saboteurs : https://delphicoach.ch/blog/apprivoiser-nos-saboteurs/)

J’aimerais beaucoup vous lire sur ce thème des émotions :

  • quel est votre rapport avec vos émotions ?
  • Y’a-t-il certaines que vous vivez plus facilement que d’autres ?
  • Sur les 4 émotions principales (peur, tristesse, joie, colère), laquelle est la plus présente en vous ?

Bien à vous, Delphine