La plupart de mes clients ont ce point commun:  Ils ont l’air d’aller bien vu de l’extérieur. Ils montrent une image de réussite, ils semblent gérer leur vie, ils paraissent forts et solides. Ce qui est tout-à-fait logique dans une société qui ne nous a pas appris à montrer notre vulnérabilité!

Ces personnes arrivent vers moi en ayant un “bon” job  et/ou encore ayant fondé une famille qui a l’air parfaite. Sauf qu’à l’intérieur, toutes ces personnes ressentent un mal-être qu’elles ne comprennent pas forcément. En effet, elles devraient tout avoir pour être heureuses et ce n’est pas le cas.

Mon travail consiste donc à aller voir avec eux ce qui est au fond de leur cœur ; je les aide à se reconnecter à qui ils sont vraiment ; je les challenge sur leur propre façon de vivre afin qu’ils puissent oser vivre comme ils le souhaitent. Et c’est ce genre de transformation que j’aime accompagner: que mes clients aient une meilleure conscience de qui ils sont vraiment! Peut-être qu’il y aura un changement plutôt intérieur, sans changement drastique dans leur vie extérieure.. Si c’est le cas, ce “non changement” se fera en toute conscience, en fonction de qui ils sont. . Et si certains changements doivent arriver pour qu’ils aient la vie à laquelle ils aspirent, alors ce sera le moment d’agir!

Je vais illustrer mon propos en vous parlant justement du livre de Katherine Pancol, vu de l’extérieur, qui m’a beaucoup touchée en tant que jeune adulte! Cela parle d’une femme qui, vu de l’extérieur, a réussi! Elle est mariée, a deux beaux enfants, un pavillon en banlieue et pourtant elle est profondément malheureuse.. ce qui paraît inimaginable pour son entourage!

“Mais de quoi tu te plains?” entend-on souvent lorsque vu de l’extérieur, tout paraît super mais que finalement, on ne se sent pas vraiment heureux! Et cela peut faire mal, et nous empêcher de nous exprimer par peur d’être incompris..

Pour moi, cela parle tout simplement d’oser être soi. Si nous agissons selon ce qui est d’usage de faire, selon ce que pensent les autres, selon les désirs de notre famille, etc, il y a de fortes chances qu’à un moment donné, nous ne pourrons plus jouer la comédie et que le mal-être arrive, de plus en plus fortement.. Et c’est ce que raconte ce livre.. et c’est pour cela qu’il m’a autant touchée!

Si ce message, ce “cri du coeur” vous parle, contactez-moi, je serai heureuse d’en parler avec vous!